Recherche rapide :
Inclure biographie, remarques, etc.
 
Discology

Présentation de ma collection
de CD et vinyles (33 tours et 45 tours)


WANDELMER Émile

Naissance : 15/02/1949 (69 ans)
Pays d'origine : France

Émile Wandelmer est un chanteur français, né le 15 février 1949 à Rabastens (Tarn) de parents espagnols, réfugiés ayant fui l'Espagne franquiste.

En janvier 1967, Émile, qui avait déjà fait ses preuves avec le groupe Belo Horizonte et montré qu'il était capable de tout chanter, est recruté par Francis Delmas de The Gold-Fingers pour remplacer Gérard Riu, parti accomplir son service militaire. Créée au début des années 1960 par des lycéens de Gaillac, la formation s'est peu à peu étoffée, plutôt yéyé ou plutôt rock au gré des allées et venues des différents membres. Alors composé de neuf musiciens, l'orchestre qui anime fêtes, bals et kermesses, est considéré comme le plus populaire et le plus doué de sa région.

Vers 1973, le groupe fait le choix de se professionnaliser, ce qui entraîne le départ de plusieurs membres souhaitant suivre d'autres carrières. Deux 45 tours sont enregistrés, l'un en 1974 et un autre en 1975 dont les deux titres sont signés - collectivement - Goldfingers.

En 1982 sort un album de dix chansons, dont six composées par Émile Wandelmer (malencontreusement rebaptisé Étienne sur l'étiquette !), où le nom du groupe a été raccourci en Gold. Parmi les cinq musiciens, plus aucun fondateur des Gold-Fingers et Francis Delmas est devenu manager.

Malgré la diffusion par certaines radios du titre phare Tropicana, l'album ne connaît qu'un succès modeste mais marque cependant le début de la reconnaissance d'Émile Wandelmer en tant que compositeur.

Peu après, une chanson de Jean Garcia attire l'attention d'Émile, persuadé que Gold peut en tirer le meilleur parti. Il réussit à convaincre WEA de distribuer un 45 tours dans la région Sud-Ouest à titre d'essai et le groupe enregistre la chanson pour laquelle François Porterie et Jacques Cardona ont écrit d'autres paroles. Les 15 000 exemplaires de Plus près des étoiles s'arrachent au printemps 1984 (pochette noire). WEA peut alors sortir le disque dans toute la France (pochette rouge) et sans trop de risques un album qui inclut Plus près des étoiles, sa face B J'm'ennuie de tout et six autres titres du précédent album. Ce 33 tours sera même réédité l'année suivante avec une nouvelle pochette (photo prise à Uzès en août 1985) et deux autres chansons de l'album de 1982.

Les succès s'enchaînent : Capitaine abandonné (décembre 1985) Ville de lumière (mai 1986), Laissez-nous chanter, ... Gold est au sommet.

En octobre 1988, les concerts au Palais des sports de Paris sont une réussite (leur enregistrement donne un double album); pourtant, les désaccords et les tensions sont déjà là.

En mars 1989 sortent les premières épreuves d'un 45 tours intitulé Amazonie enregistré par Émile en solo et qui est présenté comme un aparté professionnel. Le texte a été plus ou moins inspiré par l'action de Sting en faveur de la forêt amazonienne. Il obtient un succès d'estime.

En 1990 Émile Wandelmer et Francis Delmas quittent Gold.

Émile profite de sa liberté retrouvée pour réaliser un rêve : enregistrer avec ceux qu'il considère comme les meilleurs musiciens du moment. Ce sera à Los Angeles avec, entre autres, le batteur Jeff Porcaro, le guitariste Peter Frampton, le bassiste Nathan East, que ses mélodies n'ont eu aucune peine à convaincre. Quelques titres sont aussi enregistrés aux studios Polygone à Toulouse, avec des musiciens tout aussi talentueux (Denys Lable, Jean-Denis Rivaleau)

L'album Lover café sort au printemps 1991. Remarqué des spécialistes mais manquant peut-être de promotion, il ne rencontre pas son public.

La même année, Émile écrit pour Anne Meson, alors ambassadrice française de la Walt Disney Company, le titre Demain c'est aujourd'hui, éponyme de son deuxième album. Ils l'interprètent en duo en 1992 pour l'album Que fera la Belle ?.

En 1993 paraît Cavalier en turban, album éclectique et abouti.

Émile continue à se produire en spectacle dans toute la France, accompagné, entre autres, du guitariste Nicolas Besse (groupe Hippocampe) ou du batteur Fredéric Kets, de Thierry Conchon (clavier et chœurs) et croise parfois ceux qui en 1986 ont chanté Les démons de minuit, Mario Ramsamy et Jean-Louis Pujade, les Toulousains d'Images.

En 1998, un projet commun prend corps : enregistrer un medley de leurs tubes respectifs des années 1980. L'idée les passionne et devient rapidement un album de 11 titres réarrangés dont les ventes s'envolent au cours l'été 1999. Les trois amis qui tournent encore séparément se rejoignent à l'automne sur les plateaux de télévision ou pour l'Arbre de Noël de l'Élysée, en remplacement de Ricky Martin. Le collectif Émile et Images se révèle être un véritable groupe de scène lors de deux dates à l'Olympia, concerts qui donneront en 2001 DVD/VHS et CD.

En 2003, sort l'album Toujours devant qui inclut la participation de Jean-Jacques Goldman (Et tout recommencerait), et de Maxime Le Forestier, (Mélusine).

En 2005, le groupe autoproduit Disco Funk, distribué dans la région Toulousaine, reprises de tubes disco comme Just an illusion d'Imagination, Ai no corrida, Saddle up, ... Il sortira début 2006 dans une version nationale.

Discographie

Single (7")

©2005-2018 Discology - Tous droits réservés
 Administration - accès réservé